Les tours civiques

Outre à la beauté architecturale liée principalement aux vieilles églises, à San Cataldo il y a trois tours civiques importantes, qui représentent une histoire et une situation géographique particulière. Video.

La Tour Civique de l'Horloge
Le roi Philippe III, en décrétant la fondation du village, accordée au Baron du “Fleuve salé" de pouvoir  construire une tour pour la défense de la ville. Fondée au sommet de San Cataldo, de la Tour Civique de l'horloge , domine toute la ville, en 1780, le tour de la ville s'est enrichie d'une horloge à quatre cadrans en marbre, ayant des sonneries battant les heures sur deux cloches.
Du terrassement au plus haut de l'escalier, authentique belvédère , on peut voir un paysage à proximité offrant une harmonie particulière de toits, donnant sur l'imposante vue de l'Etna, volcan qui domine la ville de Catane, avec ses cratères fumants et toujours en activité, un spectacle qui devient unique  pendant les journées ensoleillées et claires de San Cataldo.La Tour construit dans la ville se dresse sur les escaliers aboutissant à la rue principale de la ville, à travers la célèbre Rue de l'Horloge.

LaTour Civique du Saint-Rosaire
Réalisée par la municipalité de San Cataldo en 1820, la Tour Civique du Saint Rosaire, corps unique avec l'Eglise du Saint Rosaire , a été élevé à plusieurs reprises. Une caractéristique qui se distingue est que, outres à battre les quarts d'heures, les demi-heures et les heures, elle a été pourvu d'une sonnerie auxiliaire, qui, à l'aube, réveillait les ouvriers qui devaient aller travailler. A huit heures du matin, elle avertissait les élèves pour aller à l'école, à midi elle marquait le moment de la suspension des travaux ,à minuit, elle faisait  accélérer le pas aux noctambules  pour rentrer à la maison.

La Tour Civique du Christ-Roi
Le Tour Municipal attaché à l'Eglise du Christ-Roi a été élevée dans la nouvelle et dernière restructuration de la même paroisse. Ses cloches sonnent l'heure, la demi-heure et le midi invitant les fidèles à se tourner vers Marie avec l'«Angélus» et en la période de Pâques avec la "Reine Coeli". A midi les cloches sonnent « le carillon » habituel.

.