Vassallaggi

Le site archéologique de Vassallaggi est situé dans un territoire situé dans la moyenne vallée de Salso, à 704 m de hauteur au dessus du niveau de la mer, situé à Est de San Cataldo, à un peu plus de 5 km e s'articule sur cinq collines, du sommet de laquelle la vue s'étend le long de l'ancienne rivière Imera Sud (nommé aujourd'hui fleuve Salso).

Une nécropole de grande importance, avec des centaines de tombes. Il y a des tombes en forme de four, datant du premier âge de Bronze ; des chambre-tombes de la préhistoire et au VI siècle avant J-C. Des tombes dans des grottes, certaines très grandes contenant plusieurs sépultures ,sur les pentes et aux pieds des collines. Ces tombes ont donné des vestiges intéressants: vases attiques avec des figures rouges, ornements de bronze: des bagues, des boucles, des couteaux, des lances, des pièces de monnaie, des grattoirs, des assiettes décoratives.

Dans le site on a également trouvé des tombes chrétiennes, datant du Ve siècle, creusées dans les  grottes préhistoriques des  alentours , le site qui occupe une place importante pour le contrôle de la vallée centrale du fleuve Salso et de la partie haute du fleuve Platani , un avant-poste militaire précieux situé dans une zone particulièrement stratégique, entre le nord et le sud de la Sicile.

Hellénisé par les colons greco-rhodésiens-crétois, et connue depuis le XIXe siècle, seulement après les années 1900 il a fait objet de fouilles, qui jusqu'aux années soixante a donné de brillants résultats avec la découverte de traces significatives de présence humaine à partir de  l'âge de bronze jusqu'aux premiers siècles du christianisme. Des restes de murs, maisons, routes urbaines, des tombeaux et lieux de culte se présentent comme preuves d'un passé florissant, aujourd'hui à côté de la ville de San Cataldo.

Les nombreux objets, dont certains sont parfaitement conservés, sont maintenant exposées dans divers musées en Sicile. Grâce à sa situation favorable, le site a été fréquenté dès l'ancien âge de bronze (2200-1450 avant JC), qui concernent la nécropole de grottes artificielles ouvertes sur les côtés de la deuxième colline et le village sur le sommet de la même colline , grâce aux découvertes de nombreux fragments de poteries décorées dans le style de Castelluccio.

Entre le VIII et VII siècles avant J-C, une colonie indigène s'installa sur la troisième colline, documenté par de nombreuses découvertes de céramique dans le style de S. Angelo Muxaro - Polizzello. Elle est liée à une nécropole de tombes à chambre excavés sur les pentes méridionales de la même colline.

Les documents de la recherche archéologique à Vassallaggi, vers le milieu du Ve siècle a.J-C., une destruction violente suivie d'une reconstruction rapide. Ce fait, en conjonction avec l'emplacement du site, a été considérée comme une preuve d'identité de Vassallaggi avec la ville antique de Motyon, mentionnée par les historiens anciens (Diodore IX) comme un bastion militaire d'Agrigente conquis en 451 a.J-C par le commandant Ducezio, se plaçant à la tête de la confédération des Siciliens en révolte contre les Grecs de Sicile.

Video

Vidéo de la route en voiture

Drone

.