San Cataldo était une fois la terre de festivals, dont certains seulement ont survécu et adaptée aux temps modernes, que même l'ordre de l'évêque diocésain ne pouvait restreindre. Les festivals ont leur origine et maintenu un caractère d'émulation corporative.

- 1 Janvier: l'Enfant Jésus
La statue de l'Enfant Jésus, de 80 cm, dans l'église de l'Oratoire du Saint-Sacrement. Au bras, l'enfant porte un"cucciddatu" ou "bucciddatu", le gâteau de Noël classique, rembourré avec la confiture de figues , finement ouvragé et décoré, à la  forme d'un grand anneau frangé. Après la messe du soir du 1er Janvier, la statue du XVIIIe siècle sort de l'église, accompagné par le clergé, les confréries, et aussi par la bande de cornemuses, des tambourins et des petits cercles. Après avoir parcouru le chemin de procession "des saints» (la caractéristique des processions) et arrivé en face du couvent des pères mercédaires, l'Enfant donne la bénédiction aux personnes présentes, en tournant sur lui-même grâce à une vis tournante. La même scène se produit à la place de la Cathédrale, où le cortège atteint à sa conclusion, même là, l'enfant tourne sur lui-même en donnant la bénédiction, cette fois à toute la ville.

- Le 19 Mars: Saint-Joseph
Au temps c'était une fête magnifique et célébrée avec une grande solennité. Actuellement, elle est précédée par un Triduum et le 19 Mars, jour de la fête, après la célébration de la Sainte Messe dans l'église dédiée à Saint-Joseph, la statue du Saint est porté en procession à travers les rues principales de la ville.

- 21 mai : Fête des Beignets
La “Fête des Beignets et des produits locaux", dans le cadre champêtre du village de Santa Rita. Les visiteurs peuvent participer à la dégustation de beignets, de viandes, de fromages, huile d'olive, de vin, de légumes et de miel. Dans le village, il est également organisé une exposition-marché des produits locaux de qualité de l'arrière-pays sicilien. Pour animer la journée, il y a des concerts et des spectacles folkloriques.

- 10 mai: San Cataldo
Le culte de San Cataldo est très ancien. Avant la fondation du pays, il était un quartier et une église dans la baronnie de « Fiumesalato » qui en avait pris le nom. La fête du saint patron est célébré à deux dates, une, le dernier dimanche de mai et une, le dimanche après le 8 Mars, jour où nous commémorons la naissance de ce Saint, jour appelé "San Catallu des faviani » , où  au XIXe siècle avait lieu la procession matinale, alors que dans les premières décennies du siècle successif, la fête se célèbrera seulement à l'Eglise. L'autre, depuis 1980, se célébre le 10 mai en mémoire de la découverte du corps du Saint qui a eu lieu dans la ville de Tarente. La fête commence le 10 mai avec le Triduum (préparation 3 jours avant la fête) et les premières vêpres solennelles du 9 mai qui correspondent avec l'anniversaire du dévouement à l'église . Dans la matinée du 10 mai, la ville réveillé par des coups de canon annonçant la fête, et une série de messes dans l'église , jusqu'à celle de l'après-midi , présidée par l'archiprêtre et concélébrée par tous les prêtres de la ville, et après il y a la procession solennelle à travers les rues principales et à laquelle participent les autorités municipales, militaires et civils.

- Quatrième Dimanche de Pâques: Crucifix de Père Pirrelli
En 1856, le pape Pie IX a accordé une indulgence plénière pour le Crucifix de ce prêtre. Revenant à la fête, le dimanche matin, au son de la fanfare, la commission chargée de l'organisation du festival, fait le tour du pays afin de recueillir avec des chevaux attelés à la fête, les dons monétaires et le blé; puis, en procession, à travers la Rue principale, elle atteint la paroisse de Saint Stéphane qui abrite le Crucifix et où est conservé le corps de Père Pirrelli. C'est ici où il y a la bénédiction des enfants et du pain, qui est distribué dans la même église en début d'après-midi, avec un pèlerinage (qui autrefois avait lieu pieds nus). Les vêpres de l'après-midi anticipe la messe, après quoi, le crucifix est porté en procession à travers les rues du centre historique.

- 15 Août: Madone de l'Assomption
La fête est organisé par l'ancien couvent des Capucins. La procession avait  lieu avec l'urne de la Vierge dormante, en 1957, par le parcours processionnel et a été remplacé par une statue en bois. Les origines de cette fête ont été localisées vers le milieu du XVIIIe siècle.

- 8 Septembre: Madone Enfant
Avant  elle était célébrée avec une grande solennité. C'était la fête des enfants et des femmes enceintes, qui – en cette occasion venaient à l'église pour la bénédiction avant l'accouchement. Elle a été rétablie le 8 Septembre 2009 par l'archiprêtre Don Biagio Biancheri et en ce jour, la petite statue de la Vierge Marie enveloppé de langes, après la Messe est portée en procession avec une chorale d'enfants et de femmes enceintes.

- Premier dimanche de Septembre: la Madone des Grâces
Dans le passé, elle était célébrée le 2 Juillet; puis, dans une période indéterminée, la date a été décalée au  premier dimanche de Septembre. Elle est organisé par la paroisse de Notre-Dame des Grâces (monastère Mercedari). Le jour de la fête, on porte en procession la statue de la Vierge Marie (restauré en 2006), et après  dans la cour à côté de la paroisse est célébrée la Messe en extérieur.

- Deuxième dimanche d'Octobre: Sainte-Croix
Le moment le plus important est la procession à travers les rues des "saints" (qui est, la voie traditionnelle des processions). Ce jour, est organisé une foire intitulée "fera ranni", « Grande Foire »qui jusqu'à la première moitié du XXe siècle elle était au devant de l'Eglise "Piano Madrice"; toujours dans le XXe siècle, elle fut déplacée dans les Rue Garibaldi, Rue Umberto ,Rue Vittorio Emanuele et Boulevard Sicilia. L'importance de la foire, en plus de la fonction associative, était l'achat de produits difficilement repérable sur place.

- 8 Décembre: Immaculée
En 1689, Vincenzo Galletti, sa femme et son fils, commandèrent une belle statue en bois polychrome représentant l'Immaculée qui a été donné à l'Église Mère, avec la "clause" qu'elle reste pendant  huit jours (l'octave de l'Immaculée Conception), dans le couvent des Mercédaires, puis de revenir à l'église. Encore aujourd'hui cette promesse est maintenue la procession est accompagnée par les confréries. Actuellement, la statue est placée sur l'Autel Majeur de l'Eglise (à l'origine dans le transept droit). Cette fête inaugure la période de Noël, caractérisé par la neuvaine de Noël, des chants, et le son de la fanfare qui, en face du kiosque à journaux ornées de guirlandes entrelacées de laurier et ornées de fruits, d' oranges, de mandarines, de myrte et de nèfles.

 

.